Contrôle de gestion sociale digitalisé : on vous dit tout ! 
Blog RH by QuickMS

Contrôle de gestion sociale : digitalisation et performance, le tremplin vers l’excellence RH !

Comment accroître efficacement votre performance sociale et économique ? Le contrôle de gestion sociale est un outil stratégique incontournable de pilotage social et d’aide à la décision. À quels enjeux répond-il ? En quoi la digitalisation est-elle un atout ? Comment le mettre en place ?
Suivez les conseils de nos experts.

Qu’est-ce que le contrôle de gestion sociale et pourquoi est-il indispensable ?

Le contrôle de gestion sociale est un système d’aide au pilotage RH de l’organisation. Son objectif ?
Optimiser la performance et les coûts liés à la gestion des ressources humaines. Concrètement, il permet de collecter les données sociales, d’analyser les indicateurs sociaux et de mettre en place des tableaux de bord RH en vue de proposer des recommandations visant à améliorer les pratiques sociales au sein de l’entreprise.

 Les enjeux du contrôle de gestion sociale pour les entreprises

Apparu avec l’introduction du bilan social dans les entreprises, le contrôle de gestion sociale joue un rôle primordial dans la prise de décision stratégique en matière de développement du capital humain.

Il répond à plusieurs enjeux :

  • réaliser le suivi de données RH clés, déterminer des évolutions significatives, détecter des dysfonctionnements et leurs origines, afin de mener des actions correctives et d’anticiper des situations ;

  • optimiser la gestion des ressources humaines pour contribuer à la performance globale de l’organisation ;

  • garantir que l’entreprise respecte bien les normes légales en matière sociale.

Ce formidable outil renforce donc la transparence et la responsabilité sociale des entreprises.

Pour qui le contrôle de gestion sociale est-il indispensable ?

Le contrôle de gestion sociale intéresse plus particulièrement le département de ressources humaines, via la mise en place d’outils d’audit et de contrôle permettant d’atteindre de manière optimale les objectifs RH fixés.
Toutefois, son impact et ses interactions sur la masse salariale, la rémunération, la formation ou les processus, font qu’il constitue un levier d’action puissant pour de nombreux services.

L’optimisation des coûts implique autant la direction des opérations (recherche de performance opérationnelle), que la direction des ressources humaines (évaluation de la performance sociale) et que la direction financière (la performance économique dépendant des performances opérationnelles et sociales).

En définitive, c’est toute l’entreprise qui est concernée : aussi bien ses différents départements que ses populations et ses niveaux hiérarchiques (dirigeants, responsables RH, managers et salariés).

Comment les outils digitaux propulsent-ils le contrôle de gestion sociale vers un haut niveau d’expertise RH ?

Un contrôle de gestion sociale efficace s’appuie sur un SIRH (Système d’Information des Ressources Humaines) performant doté d’outils et de processus de contrôle de gestion et conçu pour gérer de grandes quantités de données (big data RH).
Le SIRH fait partie intégrante des avancées apportées par la transformation digitale des organisations. Découvrez quelques-uns de ses avantages.

1. Données sur mesure : personnalisation des tableaux de bord RH

Les logiciels RH comme GrafiQ facilitent la collecte, le traitement et l’analyse de données RH sur mesure, à partir desquelles seront construits des tableaux de bord RH.
Ces derniers pourront être facilement personnalisés en fonction des indicateurs clés de performance (KPI), des objectifs stratégiques de l’entreprise ou des besoins des différents départements.

2. Gain de temps : accès instantané à une multitude d’indicateurs

Grâce à la digitalisation, vous avez un accès instantané à une multitude d’indicateurs RH ; ce qui vous permet de réaliser des analyses plus approfondies et plus rapides.

3. Pilotage efficace : visualisation en temps réel des performances RH

Vous pouvez consulter en temps réel vos données sociales clés sur :

  • le climat social,
  • la santé/sécurité au travail,
  • la diversité,
  • l’égalité professionnelle,
  • la formation ou encore le climat social…

Grâce au suivi de l’évolution de la performance sociale de l’entreprise en continu, il devient plus facile d’identifier rapidement d’éventuels écarts et de mettre en place des plans d’action.

4. Fiabilité améliorée : centralisation des données pour un suivi précis

Vous disposez d’informations précises et à jour, dans un système unique, qui permet de garantir leur cohérence et leur intégrité.
Ainsi, les erreurs et les oublis sont évités ; ce qui améliore la qualité des analyses réalisées et permet une mesure fiable de la performance sociale.

5. Conformité assurée : automatisation des rapports réglementaires

Les logiciels RH génèrent, en quelques clics et en toute simplicité, des rapports conformes aux exigences légales et réglementaires. Ce qui vous permet de vous concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée, telles que l’analyse des données et la prise de décision.

6. Gestion simplifiée : facilitation des entretiens et des évaluations

Enfin, la digitalisation facilite la planification, la préparation et le suivi des entretiens, ainsi que la collecte et l’analyse des données.

Quels sont les impacts directs de la digitalisation en contrôle de gestion sociale ?

Vous hésitez encore à passer à la digitalisation de votre contrôle de gestion sociale ? Meilleure anticipation des évolutions de votre capital humain, amélioration de sa satisfaction… les arguments ne manquent pas !

    Analyse prédictive pour une anticipation efficace

    La digitalisation du contrôle de gestion sociale vous permet de réaliser des analyses prédictives à partir des données RH en vue d’anticiper les risques et les opportunités. Quoi de mieux pour prendre des décisions proactives et plus éclairées ?
    Grâce à l’analyse prédictive, vous pouvez par exemple identifier les salariés les plus susceptibles de démissionner et prendre des mesures pour les fidéliser (formations, augmentations de salaire…).

      Amélioration de l’efficacité et de la satisfaction des employés.

      Simplification des process RH et des tâches administratives, réception de bulletins de paie plus rapidement… Le gain de temps réalisé grâce aux outils digitaux contribue à une meilleure expérience collaborateur.

        Les 7 étapes pour créer votre système de contrôle de gestion social digitalisé.

        Vous hésitez encore à passer à la digitalisation de votre contrôle de gestion sociale ? Meilleure anticipation des évolutions de votre capital humain, amélioration de sa satisfaction… les arguments ne manquent pas !

        Infographie : digitalisation du contrôle de gestion sociale

        Découvrez dans notre infographie, les 7 étapes clés pour digitaliser le contrôle de gestion sociale de votre entreprise. C’est la feuille de route parfaite pour transformer les données en décisions stratégiques RH.

        Infographie digitalisation du contrôle de gestion sociale

        Étape 1 : Identifiez les objectifs

        Tout d’abord, vous devez définir des objectifs clairs portant sur les améliorations que vous souhaitez apporter au niveau de votre capital humain pour accroître votre performance.
        Il peut s’agir par exemple d’infléchir l’absentéisme, la pyramide des âges, de mieux maîtriser la masse salariale, de développer la productivité, la QVCT (Qualité de Vie et des Conditions de Travail), la diversité, la sécurité, ou encore les formations, etc.
        Ces objectifs doivent être SMART (spécifiques, mesurables, ambitieux, réalistes ainsi que temporellement définis) et fixés avec l’ensemble des acteurs stratégiques de l’entreprise.

        Étape 2 : Sélectionnez les données et indicateurs pertinents

        Ensuite, il est important de choisir les bons indicateurs de gestion sociale pour mesurer l’atteinte de vos objectifs.
        À titre d’exemples, pour mesurer :

        • l’absentéisme : taux d’absentéisme, mesure de gravité, durée moyenne par absence…
        • l’évolution des effectifs : taux de turnover, taux de sorties, taux de démissions, origine des départs…
        • la stabilité du personnel : taux de rétention du personnel, ancienneté moyenne du personnel…
        • le bien-être au travail : taux de satisfaction, taux d’implication, taux d’adhésion…
        • la formation : effort de formation, ratio de formation, taux de participation aux formations, taux de couverture des compétences stratégiques…
        • le recrutement : sélectivité du recrutement, qualité du recrutement, coût moyen du recrutement.

        Étape 3 : Intégrez des dimensions temporelles

        Il s’agit alors d’affiner l’analyse de la mesure de performance en introduisant des indicateurs temporels qui vont permettent de :

        • pondérer la notion de coût salarial et de dépense RH avec l’analyse des prestations de vos collaborateurs ;
        • mesurer la productivité non seulement en unités monétaires mais également en unités de temps ;
        • optimiser la planification du travail et ainsi réduire ses coûts ;
        • identifier les divers processus du service RH, les prioriser et analyser l’investissement en temps requis ;
        • aider à la prise de décisions quant à la nécessité d’internaliser ou externaliser certaines tâches et/ou ressources supplémentaires.

         Étape 4 : Spécifiez les objectifs de chaque indicateur

        Définissez un objectif pour chacun de vos indicateurs. Cela vous permettra de déclencher une alerte en cas de dépassement de la valeur fixée.
        Cette valeur de référence peut correspondre à une valeur moyenne de votre secteur d’activité ou au niveau national ; mais il est préférable qu’elle tienne compte des spécificités de votre environnement et de la taille de votre entreprise.

        Étape 5 : Recherchez les sources d’informations fiables

        Retrouvez facilement l’ensemble des informations concernant votre entreprise grâce à l’actualisation régulière de votre base de données RH.

        Étape 6 : Élaborez un tableau de bord interactif personnalisé

        Pour les grandes entreprises, le tableau de bord vous permet de rassembler toutes les informations listées dans les étapes précédentes : indicateurs clés, normes de référence et/ou objectif pour chaque objectif.
        Ainsi, suivre l’évolution des objectifs spécifiques à votre structure devient plus aisé, en prenant appui sur une période de référence définie selon les délais fixés pour atteindre vos objectifs.
        L’intégration des données est réalisée à partir de plusieurs sources fiables telles que  : les DNS (Déclarations Sociales Nominatives), les SIRH … Cette alimentation directe assure des indicateurs RH de fiables qui renforcent la pertinence et la précision des analyses effectuées à partir de votre tableau de bord RH.

        Étape 7 : Exploitez et diffusez cet outil de suivi RH

        Il vous suffit de tenir à jour votre tableau de bord régulièrement, selon la périodicité de mesures que vous aurez définie au préalable.
        Les logiciels RH peuvent créer des alertes (par exemple lorsque le taux d’absentéisme atteint un certain seuil), générer des graphiques ; n’hésitez pas à illustrer certaines évolutions marquantes pour plus de visibilité.
        Enfin, afin que le tableau de bord RH apporte une réelle aide à la prise de décision, n’hésitez pas à le diffuser régulièrement aux destinataires concernés, en adaptant le contenu selon les besoins et missions de chacun.

        Essai gratuit logiciel RH : profitez-en pour découvrir GrafiQ

        Vous l’aurez compris, le contrôle de gestion sociale est un outil de pilotage stratégique pour la performance des entreprises.
        Ce dispositif d’aide à la décision incontournable permet d’optimiser la gestion des ressources humaines en contrôlant les coûts, en améliorant la productivité et en fidélisant les salariés.

          Bandeau "nos auteurs ont du talent" pour présenter les rédacteurs de Quickms

          Article rédigé par Valérie Rilos.

          Articles similaires

          Gestion de la formation & digitalisation

          Gestion de la formation & digitalisation

          Dans un monde professionnel en évolution constante, la gestion de la formation devient complexe. Pour répondre à ce défi, adoptez des solutions numériques innovantes. Découvrez les avantages clés de ces outils et leur impact sur la création de valeur. Nos experts RH vous guident dans cette indispensable révolution digitale !

          lire plus
          Logiciels RH et RGPD

          Logiciels RH et RGPD

          Le RGPD impose des normes strictes de protection des données personnelles, défiant les grandes entreprises dans leur gestion RH. Notre experte RH révèle comment les logiciels RH deviennent essentiels pour assurer la conformité et la sécurité des données. Ces solutions facilitent la gestion du consentement, la transparence et la portabilité des données, tout en offrant des solutions automatisées pour le respect du RGPD.

          lire plus
          Négociation Annuelle Obligatoire

          Négociation Annuelle Obligatoire

          Les Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) se révèlent indispensables, surtout dans les grandes entreprises. Elles offrent un cadre pour discuter des rémunérations, des conditions de travail, et du bien-être des salariés. Pour les structures de plus de 300 salariés, la NAO va au-delà et touche des aspects comme la GEPP ou l’égalité professionnelle. Plongez dans l’univers des NAOs et découvrez leur impact significatif sur le dialogue social en entreprise.

          lire plus

          Restez informé des dernières actualités RH