Tout savoir sur la présentation du projet de la réforme des retraites 2023

Blog RH by QuickMS

Réforme des retraites : que retenir de la présentation du projet par le Gouvernement ?

Le Gouvernement a présenté le 10 janvier 2023 son projet pour l’avenir de notre système de retraites, estimant que la réforme des retraites est nécessaire pour assurer la pérennité du système de retraite par répartition.

La réforme des retraites doit désormais démarrer son parcours législatif. Le projet sera débattu aux échéances suivantes :

Quel est le calendrier de la réforme des retraites ?

  • 23 janvier : présentation en Conseil des ministres ;
  • 6 février 2023 : début de l’examen dans l’hémicycle à l’Assemblée nationale, dans le cadre du budget de la Sécurité sociale rectificatif ;
  • 26 mars 2023 : fin des débats au Parlement.

Le 1er septembre 2023 étant retenu comme date d’entrée en vigueur de la réforme des retraites

Voici les points prégnants que l’on peut retenir du dossier de presse.

Les mesures envisagées par la réforme des retraites pour l’équilibre du système

L’âge légal à partir duquel il est possible de partir à la retraite sera progressivement relevé à compter du 1er septembre 2023, à raison de 3 mois par année de naissance. Il sera ainsi fixé à 63 ans et 3 mois en 2027 à la fin du quinquennat, puis atteindra la cible de 64 ans en 2030.

Pour bénéficier de sa retraite à taux plein, il faudra, dès 2027, avoir travaillé 43 ans, durée de cotisation votée dans le cadre de la loi Touraine de 2014.

Comme aujourd’hui, les personnes partant à la retraite à 67 ans bénéficieront toujours automatiquement d’une retraite à taux plein, c’est-à-dire sans décote, même si elles n’ont pas travaillé 43 ans.

Les mesures envisagées pour les carrières longues/difficiles

Le dispositif de carrières longues sera adapté pour qu’aucune personne ayant commencé à travailler tôt ne soit obligée de travailler plus de 44 ans. Ceux qui ont commencé avant 16 ans pourront partir dès 58 ans ; entre 16 et 18 ans à partir 60 ans ; entre 18 et 20 ans à partir de 62 ans.

Comme aujourd’hui, les personnes en situation d’invalidité ou d’inaptitude pourront partir à 62 ans à taux plein, les travailleurs handicapés à compter de 55 ans.

Les salariés ayant subi un accident du travail ou une maladie professionnelle pourront sous conditions partir à la retraite 2 ans avant l’âge légal. Les conditions pour accéder à ce départ anticipé seront assouplies.

Les mesures envisagées pour protéger de l’usure professionnelle

Davantage de salariés pourront bénéficier du compte professionnel de prévention avec plus de droits (en cas de travail de nuit ou quand les salariés sont exposés à plusieurs risques professionnels par exemple). Chaque année, ce sont plus de 60 000 personnes supplémentaires qui seront couvertes par le compte professionnel de prévention.

Une nouvelle utilisation du compte professionnel de prévention sera créée avec la possibilité de financer un congé de reconversion permettant de changer de métier plus facilement.

Un fonds d’investissement dans la prévention de l’usure professionnelle doté d’1 Md€ sur le quinquennat sera instauré. Il soutiendra les branches professionnelles pour identifier les métiers exposés aux risques ergonomiques (port de charges lourdes, postures pénibles, vibrations), et financer avec les employeurs des actions de prévention et de reconversion.

Un suivi médical renforcé sera mis en place auprès des salariés exerçant des métiers identifiés comme exposés à la pénibilité, afin de mener des actions de prévention et mieux détecter les situations d’inaptitude permettant un départ anticipé à 62 ans.

Les mesures envisagées pour tous par la réforme des retraites

Pour les régimes spéciaux

La réforme actera l’extinction des principaux régimes spéciaux de retraite. Les nouveaux embauchés à la RATP, dans la branche industries électriques et gazières (EDF, etc.), à la Banque de France, les clercs de notaires et les membres du CESE seront affiliés au régime général pour la retraite.

Pour la fonction publique

La retraite progressive sera étendue afin d’accompagner les effets de la réforme et permettre un aménagement de fin de carrière dès 62 ans.
Les fonctionnaires en catégories actives et les militaires conserveront un droit à partir plus tôt compte tenu de leurs sujétions particulières de service public et d’exposition aux risques. La durée de service et l’âge d’annulation de la décote seront inchangés.

Un fonds de prévention de l’usure professionnelle sera créé auprès de l’assurance maladie pour accompagner les établissements hospitaliers et médico-sociaux.

Les mesures envisagées pour une retraite décente

Le minimum de pension augmentera de 100 € par mois pour une carrière complète. Un salarié au SMIC toute sa carrière aura une pension de 85 % du SMIC net.

Les périodes de congé parental seront prises en compte pour partir avec le dispositif de carrières longues ainsi que dans le calcul du minimum de pension de ceux qui ont travaillé plus de 30 ans.

Les aidants familiaux, qui sont contraints de réduire leur activité pour s’occuper d’un proche parent ou d’un enfant, bénéficieront de validations de trimestres.

La réforme donnera des trimestres de retraite aux personnes ayant effectué des stages de travaux d’utilité collective (TUC).

Les mesures en faveur des séniors pensées par la réforme des retraites 2023

Un index « Senior » sera créé pour faire la transparence dans les entreprises et pour replacer la gestion des âges au cœur du dialogue social.

Pour aménager son temps de travail tout au long de la carrière, une négociation sera ouverte pour mettre en place un compte épargne-temps universel (CETU).

La retraite progressive, qui permet de liquider avant l’âge légal une partie de sa pension pour passer à temps partiel, sera assouplie et élargie à la fonction publique. Les retraités qui reprennent une activité pourront acquérir des droits et augmenter leur pension.

Articles similaires

7 indicateurs clés pour suivre vos entretiens

7 indicateurs clés pour suivre les entretiens de vos salariésPréambule : Les 2 types d'entretiens professionnels Est-ce que tous vos salariés ont eu un entretien ? Le suivi des entretiens planifiés Vos salariés sont-ils satisfaits ? Comment suivre la montée en ...

lire plus

Restez informé(e) des dernières actualités

Je m’abonne à la Newsletter

Recevez chaque semaine la synthèse de l’actualité sociale résumée par des experts en droit social